quelle-moto-choisir

Formation 125 ou permis gros cube en poche, attirail de la parfaite motarde acheté, il te manque encore un petit quelque chose pour pouvoir rouler : une moto pardi ! Mais alors, comment choisir sa moto au vu de tous les modèles disponibles dans le commerce ? Voici quelques explications pour les motardes en devenir ou celles qui souhaitent changer de monture.

Les critères de choix

Pour choisir une voiture, il n’y a pas de critère radicalement obligatoire qui puisse te faire acheter un modèle plutôt qu’un autre. Tu regarderas la puissance, le look, mais à part ça, toutes les voitures fonctionnent plus ou moins de la même manière. Que tu sois débutante ou aguerrie, que tu fasses 1m45 ou 1m90, tu as (normalement) deux pieds et tu peux appuyer sur les pédales comme tout le monde. Choisir sa moto est beaucoup plus complexe. D’ailleurs, on se pose toujours pas mal de questions au moment fatidique de signer le chèque de banque : vais-je vraiment réussir à la conduire ? Est-elle faite pour moi ? Est-elle à mon image ? Je vais tenter de t’aider à y voir plus clair. Pour commencer, il y a quelques critères primordiaux à connaître et qui détermineront ton achat : catégorie, cylindrée, poids, prix et look.

En effet, selon l’usage que tu comptes faire de ta moto, ta corpulence ou encore ton niveau d’expérience, la sélection de ta moto sera bien différente.

Les différents modèles de motos

Voici tous les types de motos « classiques » que l’on retrouve dans le commerce. Je n’inclus pas les side-cars ou encore les cross qui sont des modèles très particuliers, un peu hors sujet ici. L’ordre dans lequel les catégories sont présentées ci-dessous est, selon moi, un classement des motos des moins sportives aux plus sportives.

Les customs :

Moto Custom

Comme un vent de « God Bless America! » souffle dans l’air lorsque l’on voit une moto custom. Mais si, cette moto où le conducteur est presque allongé, les jambes tendues vers l’avant et les bras en l’air. Tu vois ? Harley Davidson, ça te dit quelque chose ? Voilà ! C’est ça, une moto custom. Le motard est affaissé comme dans le fauteuil de mémé, et on se demande comment le sang peut encore circuler dans les bras tellement ils sont positionnés hauts sur certains modèles ! Quoi qu’il en soit, elle est idéale pour les balades et trajets tranquilles. C’est une moto bruyante (timide s’abstenir), faite pour parader tel lors d’un défilé de majorette (un peu plus viril quand même). C’est une catégorie de moto chère à l’achat et à l’entretien. Autrement dit, elle est parfaite pour les passionnés, les « vrais bikers« , ceux qui sont ornés de cuir et moustache (pilosité saillante non obligatoire pour les femmes, Dieu merci !). En bref, pas recommandé pour une utilisation dans les bouchons car ce n’est pas la moto la plus maniable du monde… si tu es débutant, pourquoi pas mais il faudra avoir le porte-monnaie bien accroché et le style qui va avec !

Les routières :

Moto Routière

Ce genre de motos est celui que l’on retrouve le plus sur les autoroutes et avec plusieurs passagers à son bord. En effet, comme son nom l’indique, la routière est conçue pour un confort de conduite sur route et pour de longues distances. Comment ? Grâce notamment à une selle large et confortable, à une position droite de l’assise, comme sur une chaise, ou encore aux emplacements latéraux ou arrière, dédiés aux bagages. Tout ce confort à un désavantage : le poids ! C’est une moto très lourde, capable d’avaler les kilomètres sans te faire vaciller. Elle est idéale pour le transport de petits bagages et de passagers. Elle nécessite en général peu d’entretien. Cependant, elle n’est pas adaptée à une circulation urbaine de par sa grosseur. Elle est également moins vivace que d’autres types de motos car elle n’est pas spécialement faite pour accélérer fort mais plutôt pour tenir sur la durée. En bref, si tu es débutante, oublie la routière. Idem si tu es une femme menue car le poids se révèlera vite être un handicap. Blague à part, pour celles qui ont leur permis côtier, elles pourront se tourner vers un monstre encore plus imposant et démesuré de type Goldwing. Larguez les amarres !

Moto Goldwing
Ceci est un salon roulant.

Les roadsters :

Moto Roadster

On y arrive, voilà la moto idéale pour débuter ! C’est la catégorie que l’on voit le plus en circulation. Quels sont ses avantages ? Tout d’abord, elle a une belle gueule et pour trouver la belle gueule qui te plaît, tu auras le choix ! Toutes les marques ou presque s’y sont mises, il existe un grand nombre de modèles. Les motorisations sont tout aussi diverses, allant de 125 à plus de 1000 cm3. Les roadsters sont des motos vives et rapides. En bref, c’est une sportive sans carénage. La position est un peu pliée, buste vers l’avant et pieds légèrement vers l’arrière. C’est donc moins confortable qu’une routière pour les longues distances par exemple. Mais quel look et quelles sensations ! Souvent, le rapport poids-puissance de ces machines permet d’avoir une bonne accélération (moins sur les 125), permettant de doubler sans difficulté. Le roadster est une moto nerveuse et très maniable. Mais attention à sa forte accélération, elle peut surprendre et surtout faire dépasser les limites de vitesses aisément… De plus, il n’y a pas de bulle protectrice (sorte de pare-brise) à l’avant de la bécane ; du coup, la vitesse et le vent peuvent être un peu gênants à grande allure. Aussi, c’est une moto qui freine fort et bien. C’est la raison pour laquelle les nouveaux modèles de roadsters sont presque systématiquement équipés d’ABS aujourd’hui. En bref, c’est une moto universelle, adaptée à toute motarde, quelle que soit sa taille, son poids, son budget ou encore son niveau d’expérience au guidon.

Les supermotards :

Moto Supermotard

Là, on sort un peu des sentiers battus puisque ce type de motos est beaucoup plus orienté loisir. Le supermotard n’est pas approprié à des trajets du quotidien ou à de longues distances. Tu auras vite mal aux fesses ! Et puis tu imagines aller faire tes courses en supermotard ? Non, c’est une moto destinée à un usage sur routes sinueuses, pour le fun, la maniabilité et le look un peu plus « cross ». C’est une moto qui coûte cher à l’achat et dont l’entretien doit être très régulier ce qui peut rapidement faire grimper l’addition. C’est donc une moto de passionné, en recherche de certaines sensations particulières qu’offre ce genre de bécane. En tout cas, si tu veux avoir le total look, il te faudra investir dans l’équipement adéquat : tenue colorée et casque cross de rigueur.

Les sportives :

Moto Sportive

Pour terminer avec la moto la plus orientée vitesse et sensations, je te présente la sportive. Comme son nom l’indique, elle est particulièrement appropriée aux passionnés de courses sur piste, qui s’y adonnent le week-end entre le poulet rôti de mamie et la sieste. La conduite de ce type de moto est particulièrement ardue, c’est pourquoi elle n’est pas du tout recommandée pour des trajets quotidiens et encore moins pour les débutantes. La sportive est généralement plutôt légère pour ce qu’elle cache sous le moteur ! C’est donc un engin assez dangereux s’il n’est pas maîtrisé (et quoi qu’il en soit, la maîtrise n’est jamais totale). Aussi, au même titre qu’elle accélère très fort et procure des sensations extrêmes, la sportive freine aussi très (très) fort. Du coup, si tu as la main un peu lourde sur la poignée de frein, tu risques de faire un remake du Roi Soleil. Le look de la sportive est magnifique mais une belle esthétique ne veut pas dire « praticité ». Pour conclure, c’est une moto de piste essentiellement, à acquérir si on est vraiment passionné de courses, pour une utilisation ponctuelle et si on a quelques billets sous le coude… Attention encore une fois à la puissance : avoir plus de chevaux que de kilos sur une moto, c’est comme avoir une Ferrari entre les jambes. Excitant mais effrayant !

Mes recommandations

Le choix de ta moto doit se faire en fonction de tous les critère évoqués, mais aussi de ton look (plutôt custom ou plutôt sportive ?). Toujours côté finances, saches que plus ta moto sera puissante et vue comme « dangereuse« , plus l’assurance sera coûteuse. Plus dangereuse = plus de risques de chutes. Les assureurs se protègent donc en faisant grimper l’addition. Si tu es débutante, je te conseille de commencer par une cylindrée raisonnable (300 cm3 c’est bien pour se faire la main). Si tu as déjà de l’expérience, tu peux viser plus haut tout en faisant bien attention à tous les points cités avant. Attention, la cylindrée n’est pas forcément synonyme de vitesse. Le type de moteur et le rapport poids-puissance jouent aussi un rôle primordial. On peut par exemple rouler plus vite avec un roadster qu’avec un custom, pour une même cylindrée. Le tout est de commencer avec une moto maniable et pas trop lourde. Dans le cas où tu es petite, soit tu te tournes vers un roadster (universel) ou un custom (assise assez basse), soit tu fais abaisser ta selle (c’est-à-dire que tu joues sur les suspensions). Tu peux le faire facilement toi-même. Sur la suspension se trouve une petite vis, qu’il suffit de visser ou dévisser afin d’obtenir la hauteur souhaitée. Je te ferai un petit tuto, c’est promis !

Pour terminer, saches que depuis peu, le bridage de la moto est obligatoire pour tout nouveau conducteur. Il s’agit du permis A2. Au bout de 2 ans uniquement, tu pourras passer une formation (et ouvrir ENCORE ton porte-monnaie au passage) et changer pour des cylindrées plus importantes. Le bridage impose un maximum de 35 kW et 47,5 cv. En sachant que la bécane ne doit pas avoir d’origine plus de 70 kW. Bref, ne t’inquiète pas, les commerçants sont au point sur le sujet. Quoi qu’il arrive, c’est un peu comme acheter une Porsche à laquelle on nous installerait un moteur de Clio pendant 2 ans. Un peu frustrant mais pas plus mal pour commencer en douceur… Cela devrait permettre de réduire le nombre d’accidents graves voire mortels chez le jeune population de motards.

 

Avec tous ces conseils, je pense que tu devrais trouver ton bonheur ! Tu hésites encore sur les équipements ? Viens lire mon article sur comment bien choisir son équipement de moto. Bons achats !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *